Trans4mind Accueil
Les P'tites Histoires de Nicole

La famille : Le rôle des grands parents

Mamie

« On est libre chez toi mamie ! »

La famille est une entité singulière qui représente des personnes proches qui ne vivent pas forcément ensemble sous le même toit.

Les grands parents sont des parents avec une descendance, qui s’accroche également à une lignée de générations précédentes. C’est une continuité familiale qui donne tout son sens à la génération présente. Les inclure dans la définition de la famille n’est pas désuet ou obsolète. C’est nécessaire si on parle de la globalité familiale et non pas de groupes séparés qui n’ont rien à voir les uns avec les autres et qui plus est, sont d’une autre génération.

Mamie

On parle même de « poids » de la famille qui pèse sur la génération des « fils » qui « doivent absolument » reprendre l’entreprise familiale, des filles qui « doivent » s’occuper de leurs parents ou de l’un d’entre eux, et qui ne se marient jamais pour « accomplir » ce devoir ; ou des fils « frustrés ou castrés » parce qu’ils sont si proches de leurs mères qu’aucune femme n’est assez bien à leurs yeux, et qui ne peuvent jamais devenir eux-mêmes. Des grands parents chez qui il faut aller tous les dimanches pour recevoir les étrennes en fin d’année ou avoir une chance d’hériter de la maison etc. …

Regarder en arrière nous permet d’apprécier toutes ces générations et de comprendre l’héritage reçu ; mais aussi de s’en détacher. Leur vie n’est pas la nôtre et nous vivons dans un environnement différent où les us et coutumes, les mentalités, les valeurs… évoluent beaucoup et qui évolueront encore. Je ne parle pas du contexte politique aussi ! Dans 50 ans nos enfants, ressentirons la même chose en disant : « de mon temps, en 2016 … c’était différent !! » combien de fois j’ai entendu ma mère dire cela, même ma grand-mère.

Mamie

Prenons le rôle des grands parents

Ils vivent en général loin des enfants, ou tout au moins pas dans la même maison que les enfants et petits-enfants. Non plus dans le même village ou la même ville. Ils peuvent être jeunes et encore actifs, ou bien retraités ; ils partent en vacances ; ils profitent de la vie ; font des découvertes, s’instruisent, font du sport, de la randonnée, prennent soin de leurs corps et de leurs têtes …

Ils peuvent être aussi malheureux ou malades, seuls, dépressifs, isolés, placés dans une maison de retraite… bref, tous les cas de figure que l’on connaît ou que l’on imagine.

Mamie/Papie

Le 1er rôle des grands parents est :
D’ÊTRE LÀ
, à répondre présent à toutes sortes de situations qui surgissent dans la famille ; que ce soit financièrement, physiquement, émotionnellement, psychologiquement, spirituellement … pour justement faire le lien avec cette continuité familiale, qu’elle que soit les événements qui arrivent dans la famille.

Le second rôle est :
De bien comprendre son rôle
et de ne pas s’imposer dans l’éducation que les enfants donnent à leurs enfants. Il faut savoir garder sa place et ne pas vouloir à tout prix donner des conseils inappropriés à la génération présente et aux temps d’aujourd’hui.

Le 3ème rôle est :
La transmission !
Montrer les photos, emmener les petits enfants sur les lieux de son enfance, leur parler librement de ce que l’on croit ou pas, discuter avec eux, les écouter, jouer avec eux, faire du théâtre etc. … parler, échanger, montrer, regarder, apprécier, remercier…

Ne jamais oublier aussi que c’est un partage, et que nous apprenons aussi beaucoup avec nos enfants et petits-enfants ; sortir du rôle : je sais tout puisque je suis passé par là ! et bien non, ce n’est qu’une expérience vécue à un moment donné, dans des circonstances données et avec des personnes données. J’en reviens au premier rôle : ETRE LÀ avec tout ce que cela comporte de subtilités et d’adresse pour partager. Rester humble me paraît essentiel aussi, personne n’a le mode d’emploi du rôle à tenir dans la vie ; on fait tous de notre mieux.

Le 4ème rôle est :
De rassembler et maintenir ce lien invisible
entre les membres de la famille. Le téléphone, les écrits, les lettres, les cartes, Skype, face time… par tous les moyens de communication existant ; même et surtout si on vit loin et que l’on ne se voit pas souvent ; et si on se voit tous les jours ou plusieurs fois par semaine, créer et renouveler sans cesse la relation.

Pour répondre à la question : mais qu’est-ce que je vais faire avec eux, ou qu’est-ce qu’ils vont faire ici, ils vont s’ennuyer… Je réponds :

Organisez des programmes, faites les menus avec eux de ce qu’ils aiment manger, préparez des fêtes, des boums, animez des anniversaires, faites du théâtre, déguisez-vous, dansez, chantez, regardez des films à la télé et parlez-en avec eux ensuite, faites des gâteaux et la cuisine avec eux… les jeux de société, les jeux extérieurs, lisez des livres, racontez des histoires en vous promenant dans la forêt, cherchez des fossiles, faites de la pâte à modeler maison, le dessin, la peinture, le bricolage, laissez les faire des choses avec du matériel de récupération que l’on garde à la maison, faites des coloriages en même temps et sur la même page en partageant les couleurs, jouez aux Play mobiles, aux lego, aux voitures ; jouez à l’hôtel, allez vous baigner au lac, faites les magasins, allez au cinéma, au resto chinois … jouez au foot ; jouez sur la tablette numérique, construisez des cabanes en carton, une cabane dans le jardin avec une bâche, faites du jardin, décorez la maison, maquillez-vous, faites des marionnettes et jouez avec, construisez une pièce de théâtre, inventez un scénario.

Mamie

Et … la liste est longue encore …

Ceci implique d’avoir chez soi toutes ces ressources. J’ai vraiment fait tout ce que j’écris et plus encore …

Ce qui est très important également quand on est grand parent, c’est le temps et les choix que nous avons. C’est une grande liberté que d’apprécier le temps et de pouvoir choisir ! le temps de faire tout ce que l’on n’a pas fait avec ses propres enfants est mis à disposition des petits enfants.

Réaliser, au moment de la retraite, (ou avant dans certain cas) que nous avons tout le temps nécessaire pour profiter de la vie, voyager, décider de ne rien faire, apporter sa contribution à la société, inviter des copines pour le thé, refaire le monde, entretenir des relations différentes avec ses enfants et petits-enfants, les inviter ou pas pour les fêtes, aller les voir et en même temps profiter de visiter leur environnement, s’arrêter en chemin si c’est loin, participer à une activité, faire la fête des voisins …

Bref, ce temps si précieux que nous ne voyons pas défiler, le prendre, le savourer, le garder en mémoire, le remplir avec tout, avec rien, en profiter ou pas, il passera de la même façon puisqu’on sait que le temps est psychologique. Se créer du temps pour soi, pour les autres, pour la famille, c’est un équilibre fragile qu’il faut conserver.

Il faut aussi se rappeler que les grands parents sont inexorablement attirés vers la mort, vers l’inconnu et le mystère de la disparition et de la séparation, et que cela angoisse les membres de la famille. La vieillesse du corps, les douleurs, moins de flexibilité, des traitements médicaux peut être, la maladie dans certains cas…

Il y a également une sorte de sagesse qui arrive avec l’âge, permettant de comprendre ce qui se passe et de l’accepter ; une vision de la vie et de la mort plus entière, plus globale, moins fataliste, moins accrochée au temps qui passe et vous emporte inexorablement vers la fin.

C’est aussi une grande joie de faire partie d’une famille aimante, d’être considéré comme un maillon essentiel, de garder ce lien, de voir grandir, de s’éloigner, de s’effacer et d’être quand même là !

Cela exige une grande subtilité pour observer, comprendre la situation, conseiller sans diriger, accepter que chacun fasse son expérience, discuter sans s’emballer, ne pas dire toutes les 5 minutes « j’te l’avais dit » ! valoriser plutôt qu’invalider, reconnaître plutôt que d’ignorer tous les efforts faits.

Aimer inconditionnellement dans tous les cas de figure. Cela exige une grande confiance des enfants envers les grands parents et vice versa. Pas seulement un rôle de présence parce que ça me rend service.

Sortir des questions que l’on se pose tous à un moment donné : mais qu’est-ce qui s’est passé ? Qu’ai-je fait de ma vie ? Où est-elle passée ?

Mamie-Mamie

Pouvoir dire à la place :
Moi, je sais où ma vie est passée ! Elle est dans mon cœur, dans mes souvenirs, dans mes albums photos, dans les images plein la tête, dans mes mains, dans mon dos, dans ma tête, dans mon ventre, dans mes enfants et petits-enfants, gravée à jamais dans la continuité de ma vie physique et au-delà.

C’est un vrai boulot !

Bonne continuation à toutes les grands-mères et recevez mes s amitiés les plus sincères.

Nicole, mère de 2 adorables filles et grand-mère de 5 beaux et magnifiques petits enfants.

A bientôt,

Nicole Shepherd de Trans4mind.fr

Les P'tites Histoires de Nicole
Des Pensées, des idées, des observations, des expériences que Nicole souhaite partager avec vous...

Votre adresse restera 100% confidentielle et c'est juste un clic pour vous désinscrire.

Voir les numéros précédents ...

A propos de Nicole Shepherd | Contactez nous
Suivez-moi sur Facebook