Trans4mind Accueil

Outils pour Communiquer

Par Nicole Shepherd

1ère partie : définitions

Commençons par nous mettre d'accord sur les termes utilisés dans la communication entre une ou plusieurs personnes :

Communiquer : c'est établir une relation avec l'environnement, regarder ce qui nous entoure, entendre les sons, percevoir une impression, ressentir une paix intérieur, envoyer un message avec les meilleures intentions, s'assurer d'avoir été compris et être prêt à recevoir une réponse, non pas celle que nous attendons, mais simplement celle que la personne nous renvoie.

Communiquer : c'est ETRE DISPONIBLE, dans le temps présent, ici et maintenant, pour envoyer un message en direction des autres et être prêt à en recevoir d'eux. Physiquement, il y a une distance qui nous sépare, plus ou moins grande selon la situation ; une sorte de fil invisible tendu sur lequel nous mettons des mots. Il nous faut donc pousser (ou souffler) ses mots sur le fil tendu pour qu'ils puissent atteindre leurs cibles. Le fait de pousser (ou de souffler) ces mots, s'appelle une INTENTION ou une VOLONTÉ délibérée de rentrer en relation avec les autres et de communiquer avec eux.

whisper Selon la distance qui nous sépare de l'autre, il est nécessaire de réajuster la force du ton employé pour lui parler : par exemple si je parle à un enfant qui est près de moi, je parlerai plus doucement que si je m'adresse à un adulte qui se trouve de l'autre côté de la rue ; mais l'INTENTION restera la même : ce désir de lui parler et d'écouter ce qu'il a à me dire.

La communication est partout : avec le livre que nous sommes en train de lire, avec le film émouvant ou violent que nous regardons, avec les chats de la maison qui partagent notre espace, avec la voisine qui nous parle du jardin que nous avons en commun, avec l'ordinateur sur lequel nous travaillons, avec les amis que nous pensons à inviter pour Noël, avec la famille qui est loin et à qui nous téléphonons souvent, avec notre passé et nos souvenirs qui font ce que nous sommes aujourd'hui, avec le présent pour les actions que nous menons au quotidien, avec le futur pour les projets, avec nous mêmes quand nous nous recueillons, avec l'Univers quand nous observons les étoiles, avec cette dimension spirituelle propre à chacun en utilisant les mots qui conviennent selon ses affinités et ses croyances, avec vous maintenant qui êtes en train de lire ces lignes.

Tout est communication, verbale, non verbale ou gestuelle : les émotions, les ressentis, les mouvements du corps, la démarche, le regard, l'apparence, la maison, la voiture, tout ce qui se voit mais aussi… tout ce qui est invisible et subtil, tout ce que l'on ne voit pas et que l'on perçoit… "l'essentiel est invisible pour les yeux" disait Antoine de St Exupéry.

Communiquer est un acte volontaire qui requiert toute notre attention et notre intention de le faire. C'est aussi un choix dans la mesure où nous sommes en mesure de discerner à quel moment nous sommes le plus à même de le faire. Par exemple : une personne qui est très en colère, ou qui dit n'importe quoi, ou qui est très triste et qui pleure, ou qui dit vouloir garder le silence, nous pouvons ECOUTER et CHOISIR le meilleur moment et la meilleure façon de lui parler parce que nous ne sommes pas, comme elle, impliquée et bouleversée émotionnellement.

ECOUTER : la principale qualité nécessaire à la communication, c'est l'ÉCOUTE : le fait d'être là, d'être attentif et de comprendre l'autre. Cette écoute peut aider à libérer la charge émotionnelle (s'il y en a une), et permet l'allègement, voire la disparition de la pression. Ecouter quelqu'un avec attention lui fait du bien. S'il n'y a pas de charge émotionnelle, la personne se sentira "prise en considération" et vous en sera reconnaissante, même sans le dire, puisque vous pourrez le "constater de visu" sur son visage, dans son regard et sur son corps, qui seront plus détendus. Ses propos deviendront plus clairs et elle pourra vous retourner la même qualité d'écoute et d'échange qu'elle aura reçue. Cela la rendra, avec le temps, plus consciente des bienfaits d'une bonne communication.

LE MAITRE D'OEUVRE : dans mon dernier article, je parlais du "maître d'oeuvre", celui qui communique ! celui qui décide ! celui qui dirige ! celui qui discerne ! celui qui écoute et qui répond de façon appropriée ! ce n'est pas " nos émotions ", mais l'équilibre entre les émotions et la logique, équilibre vital entre nos 2 hémisphères cérébraux : le droit qui est plutôt "vision globale" et fonctionne par images et ressentis et le gauche qui est plutôt "carré et rationnel" et cherche une explication logique dans toute situation.

Empathie : capacité à pouvoir voir et comprendre le point de vue de l'autre. Cela n'implique pas d'être d'accord avec ce point de vue, mais seulement de comprendre que l'autre puisse adopter ce point de vue à un moment donné et pourquoi il l'a fait ! Pour parler plus simplement, c'est aussi la capacité à se mettre à la place de l'autre pour le comprendre dans son attitude, son raisonnement, ses motivations et son comportement.

L'empathie, c'est aussi un ETAT d'ETRE, d'ouverture, de tolérance et de partage. A l'extrême limite, avoir de l'empathie, c'est accepter d'ETRE l'AUTRE, d'avoir une certaine affinité pour lui ; c'est vouloir lui ressembler, être comme lui et l'accepter facilement dans son espace personnel.   A suivre !...


Autrement... | Outils pour la Transformation