Trans4mind Accueil

Les relations

Par Nicole Shepherd

Nous vivons dans un monde où les relations nous entraînent, au quotidien, à côtoyer notre environnement direct : les voisins, le patron et les collègues de travail, les amis, le partenaire amoureux, les enfants, les personnes de l'école, le banquier, les beaux parents, les parents, la famille, les copains etc. ...

Parler, écouter, donner son point de vue, échanger des informations... écrire, lire, comprendre le monde qui nous entoure... tout est communication entre nous et le monde extérieur. Les gestes du corps, l'attitude, le comportement, les émotions, les réactions des uns et des autres sont un jeu permanent que nous interprétons à chaque instant de notre vie. Même quand nous sommes seuls nous communiquons avec l'environnement dans lequel nous vivons.

Ces rencontres nous permettent de réaliser que la communication est un véritable savoir-faire ! Un savoir-faire qui dépend de notre savoir être du moment. En effet, du matin où on se lève jusqu'au soir où on se couche, nous traversons des états d'âme différents et révélateurs de notre humeur. Nos émotions sont directement liées à notre environnement et cela peut modifier considérablement notre contact avec celui-ci.

Si, par exemple, nous avons mal dormi pour différentes raisons, nous nous lèverons fatigués et de "mauvais poil" ; la vie nous poussera à nous réveiller rapidement, à prendre le petit déjeuner en vitesse et à nous rendre au travail dans des conditions de stress qui augmenteront, selon ce qui se passera dans l'environnement extérieur dans lequel nous évoluerons toute la journée.

Si, par exemple, la nuit s'est déroulée de façon impeccable, sans encombre et pleine de beaux rêves, nous serons dans un tout autre état d'esprit dès le matin au réveil et nous aurons le temps de prendre un petit déjeuner tranquillement et nous rendre au travail dans des conditions optimums pour affronter la journée. Nous pourrons faire face aux événements quotidiens de façon plus sereine et avisée.

ensemble Ce qu'il faut comprendre, c'est que "Nous Sommes plusieurs" dans cette perception d'Être Humain unique, de par son corps physique et son Identité. Il y a plusieurs personnages dans un seul, comme un acteur de théâtre qui est capable de jouer plusieurs rôles de composition, tout en sachant qu'il n'est pas les rôles qu'il interprète. On pourrait également appeler ces personnages "les sub-personnalités". L'acteur garde toujours en mémoire ce qu'il n'est pas, c'est-à-dire différents personnages ! c'est peut-être plus facile alors pour lui de définir ce qu'il EST, en procédant par élimination et en restant tout à fait honnête et objectif avec lui-même. Je suis toujours surprise de découvrir la personnalité des acteurs quand les journalistes les interviewes. C'est fascinant de voir comment ils sont différents, parfois très engagés dans leurs idées ou dans leurs actions, ou alors très médiocres par rapport à des rôles très puissants qu'ils ont pu interpréter. L'identification aux personnages associés à l'acteur, peut être un vrai problème pour certaines personnes quand elles découvrent que l'acteur n'est pas du tout les personnages qu'il incarne à tour de rôle et que sa personnalité propre est totalement différente de l'idée qu'ils s'en faisaient.

C'est la même chose pour chacun d'entre nous quand on joue nos rôles respectifs dans notre pièce au quotidien, durant le voyage de notre vie entière : on joue des rôles sociaux pour paraître politiquement correct en société. Ce qu'il faut bien comprendre en réalité, c'est QUI maitrise ces personnages et DE QUOI SOMMES-NOUS CONSCIENT? Le problème n'est pas de jouer des rôles différents car c'est le lot de tous et c'est plutôt amusant la plupart du temps ; le problème est de prendre conscience que nous sommes multiples dans notre unicité et que le "Maître d'oeuvre" est unique dans cette pluralité. Petit à petit, nous cheminons tous vers la connaissance du SOI UNIQUE, "connais toi toi-même et tu connaîtras l'Univers et les Dieux" comme disait Socrate. Ce SOI dont il parle relèverait de cette démarche d'aller à la recherche et à la rencontre de ce Maître d'oeuvre unique qui nous caractérise et nous différencie tous les uns des autres.

Dans son livre "Transforming the Mind (en français : Transformer l'Esprit )" de Peter Shepherd, au chapitre "Vers le Soi Véritable", il dit ceci :

" Peu importe le modèle de psychologie que nous étudions, nous rencontrons toujours des sub-personnalités sous une forme ou une autre. Cela peut être le Moi, le Sur-Moi et le Ça de Freud ; ou bien les complexes et les archétypes de Jung ; ou bien les " parents, adultes et enfants de Berne " ; ou le Sur-Homme et le Sous-Homme de Perl ; les objets internes de Klein ; l'idéalisme de Horney ; ou les programmes de Leary ; les centres inférieurs et supérieurs de Gurdjieff ; les états de motivation de la théorie de renversement d'Apter ; ou bien les structures d'identité de Mumford. Les noms changent mais la réalité reste la même. Même le " Behaviourisme " de Skinner a sa propre version : " les répertoires de comportement ". Le concept de rôles que l'on endosse ou que l'on quitte librement est familier à tous ceux qui s'identifient aux personnages dans un film ou une pièce, qui voit une peinture avec le regard du peintre, qui soutient un sportif ou qui peut prendre le point de vue de quelqu'un d'autre dans une discussion : c'est un phénomène universel, le jeu de la vie. En s'adressant à des sub-personnalités, nous découvrons des rôles de personnages qui ont été adoptés insidieusement et qui se sont attachés (comme un acteur continuant à vivre inconsciemment les rôles qu'il a joués précédemment). "
Dans mon prochain article, j'aborderai différents thèmes concernant les bases de la communication dans une relation entre 2 personnes ou dans un groupe. Pour moi, il est nécessaire d'établir une relation avant de communiquer, c'est-à-dire d'établir une connexion de coeur à coeur et avec les ressentis. Pour cela, je fais appel au "maître d'oeuvre" !


Autrement... | Outils pour la Transformation