Trans4mind Accueil

Les ANGES gardiens existent,
je les ai rencontrés !

Par Nicole Shepherd

Mythe ou légende, croyances religieuses, objet représentatif pour nous rassurer, image que l'on prie dans les moments difficiles, les anges font l'objet de discussion et reviennent à la mode dans notre société moderne où nous pouvons en acheter très facilement dans toutes les boutiques de "souvenirs" et non pas seulement dans les lieux "appropriés" au culte religieux.

Voici 2 belles histoires choisies dans le déroulement de ma vie qui illustrent assez bien la rencontre avec plusieurs d'entre eux !

Plusieurs fois je me suis trouvée dans des situations difficiles et plusieurs fois j'ai été aidée immédiatement.

Le jeune homme blond
C'était en 2002 à Royat dans le Puy de Dôme où nous habitions avec Peter. Nous avions une amie en visite à la maison qui devait prendre le train en début d'après midi pour rejoindre son domicile dans la région parisienne.

Ayant besoin d'aller faire des achats et de prendre de l'essence, je fais halte à la station service de Beaumont dans le Puy de Dôme, près de Royat. Je paie et je repars. Quelques kilomètres plus tard, ma voiture n'avance plus et montre des signes de faiblesse évident. Impossible de continuer dans ces conditions, elle patinait, elle broutait et avançait par à coup... Je roulais sur une route rapide à 4 voies et je fus obligée de me garer en pleine côte, sans pouvoir redémarrer. Je ne comprenais pas ce qui se passait et j'étais loin de me douter de ce qui avait provoqué cette panne.

Soudain, sans que je n'entende ni ne vois quoi que ce soit, je me retourne et j'aperçois un jeune homme blond au teint très pâle qui me demande ce qui se passe et si j'ai besoin d'aide. Je lui réponds que la voiture n'avance plus et que je ne sais pas quoi faire.

Après vérification du moteur, des voyants et autre référence de ce genre, il me dit que c'est certainement l'essence ; non lui dis-je je viens d'en prendre. "je ne vois qu'une solution dit-il, je vais vous remorquer en attachant votre voiture à la mienne à l'aide d'une grosse ficelle que j'ai dans ma voiture, et nous nous rendrons dans la ville la plus proche". La ficelle n'était plus très solide mais a tenu miraculeusement jusqu'au moment où nous sommes arrivés dans un parking où j'ai laissé la voiture, en sachant que je reviendrai la chercher plus tard. Le plus urgent était d'arriver à temps chez moi pour emmener mon amie à la gare.

Nous étions encore à 5 kms de mon domicile et il m'a gentiment offert de me ramener à Royat. Dans la voiture, j'osais lui demander s'il aurait l'amabilité de ramener mon amie à la gare de Clermont-Ferrand qui se situe à peu près à 5 kms de Royat. Il a dit OUI, pas de problème et mon amie a pu prendre son train à temps pour Paris. Les remerciements et les "au revoir" ont été un peu rapides car le timing était serré mais tout est redevenu normal dans l'espace de quelques heures.

je n'ai plus jamais revu ce "jeune homme blond" que j'ai surnommé mon ange gardien ; nous n'avons échangé ni adresse, ni téléphone, juste un nom et... c'est tout. Tout s'est passé si vite ! Ce fut une rencontre appropriée à la situation présente, au bon moment, au bon lieu, et avec la bonne personne. Tout est rentré dans l'ordre après cela ; j'ai appris que la panne avait été provoquée par une erreur de la pompe à essence qui avait mis du diesel dans toutes ses cuves et ainsi provoqué des dégâts considérables auprès des voitures qui ont cru mettre de l'essence dans leur voiture.

Tout est bien qui finit bien !!!! Plus de peur que de mal !!! Merci au jeune homme blond qui est entré dans ma vie juste pour cette occasion et que je n'oublierai jamais.

Le camion rouge
Un samedi matin, en revenant de chez ma fille qui habite à Vichy, j'ai soudain vu avec horreur la voiture faire des soubresauts bizarres et ne plus vouloir avancer. J'étais sur une 4 voies à 10h du matin où la circulation n'était pas vraiment affluente. J'ai réussi à m'arrêter sur un " terre plain " où la voiture a calé définitivement. C'était au mois de juillet et il faisait très chaud. J'avais le petit chien de ma fille avec moi pour le garder pendant une semaine dans mon jardin à Nevers.

je descends de la voiture me demandant ce que je vais bien pouvoir faire, seule et avec un téléphone portable qui n'avait plus de batterie. J'ai du rester quelques minutes dans une attitude de questionnement et, soudain, sans aucun bruit, je me retourne et je vois un énorme camion rouge arrêté juste derrière ma voiture. Sans un mot, une femme en descend et me demande si j'ai besoin d'aide ! OUI OUI j'ai besoin d'aide ! qui que vous soyez, un seul mot : merci d'être là à partager ma détresse du moment.

Elle connaît un garage à quelques kms d'ici et veut m'y emmener ; ils viendront me dépanner plus tard. Je monte dans l'énorme camion rouge avec le chien de ma fille et il y avait un plus petit chien dans cet énorme camion rouge, mais fort heureusement très jeune et sympathique. A quelques kms de là, la conductrice de l'énorme camion rouge me dépose au garage. Je lui dis au revoir avec tous les remerciements d'usage, consciente que j'avais eu une chance énorme de la rencontrer.

La dépanneuse vient chercher la voiture et je pensais "combien cela va-t-il me coûter" ??? Et bien rien ! rien ! rien ! le responsable du garage a trouvé cela normal de me venir en aide gratuitement. Ils ont juste rechargé la batterie qu'ils croyaient à plat. Après 1h d'attente, me revoilà reparti, toujours après les remerciements d'usage et consciente de ma chance encore une fois.

Malheureusement, il était midi et, après 3 kms, je constate avec horreur que la voiture manifeste la même panne et stoppe en rase campagne, près d'une ferme, où j'ai juste eu le temps de me garer sur le côté. J'ai quand même pensé que la chance n'allait pas être là une troisième fois pour m'aider. Mon seul recours était de sonner au portail de la ferme qui me paraissait déserte, avec des énormes chiens qui aboyaient au loin. Des personnes très méfiantes au départ me sont venues en aide ; par chance, le frère de la propriétaire de la ferme était mécanicien et il est venu examiner la voiture et a trouvé que c'était l'alternateur qui n'était pas chargé et non la batterie elle-même. Ils m'ont invité à prendre une boisson fraiche chez eux et, après une heure d'attente en leur compagnie, l'alternateur semblait suffisamment chargé pour repartir.

En priant que cela suffise pour me ramener à Nevers à 50 kms d'ici, et après les remerciements d'usage, toujours consciente de ma chance encore une fois, je suis repartie et arrivée à bon port sans autre incident.

Un troisième miracle venait d'arriver et j'ai passé tout le reste de la journée à repasser en revue tout ce qui m'était arrivé. En quelques heures (4 au total) plein de choses merveilleuses me sont arrivées ; j'ai eu de la chance dans mon malheur comme on dit !

Bien sur on peut dire que c'est pure coïncidence, que ça arrive tout le temps, que les gens rendent service facilement, que cela n'avait rien à voir avec des " anges gardiens " puisque c'étaient des personnes bien réelles, dans des situations bien réelles, avec des problèmes qui n'étaient pas insurmontables...

Oui, peut être bien ! Dans un monde déshumanisé ou le " chacun pour soi " prédomine et ou aider l'autre n'est pas vraiment valorisé, ou la peur remplace la solidarité, ou la responsabilité a perdu son sens par peur d'avoir à assumer les conséquences de nos actes, j'ai constaté qu'il y a de bonnes personnes à qui on peut se fier et qui aident les autres de bon coeur.

je me plais à croire que ce que j'ai vécu ressemblait à l'intervention d'anges gardiens, déguisés en personnes réelles, impliquées dans des événements bien réels eux aussi. Après tout, je suis manifestée dans ce temps présent et ce niveau de conscience terrestre où le réel est la normalité, alors pourquoi pas les anges ?

Ce qui m'a fasciné le plus, c'est la rapidité avec laquelle les solutions sont venues à moi et comment je les ai accueillies, acceptées et vécues sans perde espoir et un peu comme une observatrice.

Avec le cheminement d'apprentissage spirituel que j'ai entamé il y a une trentaine d'années, je suis restée consciente et émerveillée de voir surgir les solutions de nul part et repartir vers nul part... Il y a des rencontres dans la vie qui ne durent que quelques minutes ou quelques heures mais qui vous change à jamais.


Autrement... | Outils pour la Transformation